Réponse à un défenseur des droits de l'homme et la femme de l'Iran...

Publié le par Amoureuse d'ALLAH

 

 

Gérard Brazon a écrit un petit article pour montrer comment les Iraniens vivaient avant la république Islamic de l'Iran, il voulait montrer que les gens étaient plus heureux sous le régime du Chah!

 



 


Lorsque j’ai évoqué l’expression : Je suis jeune fille, je n’avais en aucun cas cru qu’on va me dire que « tu es vierge » ! Je ne croyais jamais que vous allez vous penchez directement au vagin, lol Je voulais tout simplement dire que je n’ai ni un grand ni un petit ami, bref… je ne suis pas mariée. Bien que je ne le suis pas, je suis jalouse de voir cette scène, c’est ça ce que je voulais dire. Je ne sais pas ce qu’il reste du terme fidélité et respect si le corps d’une femme étrangère se consomme d’une façon lâche et sans pudeur au nom de la liberté…LOL !

 A savoir maintenant qui est-ce qui réduit la femme en un simple vagin et un outil pour s’amuser ?

Vous ne remarquez pas que c’est votre conception de la femme est si charnelle !!! et encore vous accusez l’Islam de ce que vous venez de commettre ! C’est drôle, merci, oui, je suis naïve !

Cependant, je crois que ce n’est pas de votre faute, c’est toute une civilisation qui vous façonne, une civilisation impérialiste, matérialiste qui ne voit que sont intérêt personnel, que son petit réjouissance individuel éphémère au déprimant de la communauté et de la société.

Au contraire, l’Islam nous respecte, l’Islam voit notre intellect, il le met en valeur et cache notre beau corps dont les médias usent même dans les publicités qui n’ont pas de lien avec la femme, nous avons vu plein de femmes presque nues à côté des pneus, des aspirateurs, des voitures ….Et pour attirer le maximum de clients un restaurant a eu la géniale idée de déshabiller les pauvres serveuses , une compagnie de transport aérien a déshabillé ses hôtesse de l’air… La femme n’est qu’un objet qui met un autre objet en valeur dans les yeux de l’homme !  c’est comme cela qu’on le traite lui aussi ! Comme étant un esclave du sexe ? Je regrette !

A chaque fois que je me rappelle qu’il y a quatre ans de cela, dans une nuit…. à New York, il y a eu une coupure d’électricité durant quatre heures, alors les autorités ne cachaient pas leur crainte d’une explosion démographique d’ici neufs mois…hi hi hi lol Quelle respect ! Je ne vous cache pas que je suivais les informations avc mon père qui n’a rien pigé ! Et en plus, il a demandé qu’on lui explique  !!!!!!!!!!!!!!!!!

Et oui, à Guantanamo, le prison de la liberté, les gardes envient les prisonniers !

Ils disent aux prisonniers : «  Cela fait des années que vous êtes ici, mais vous êtes à l’aise concernant vos familles, vous savez très très bien que vos femmes se préoccupent de vos enfants en attendant votre retour, mais nous,  je sais très bien  aussi que maintenant, il y a un autre homme qui occupe mon lit, qui met mes vêtements, même les plus neufs ! C’est comme ça que nos femmes comprennent la liberté !

Vous êtes trahis, vos médias, vos journalistes, vos réalisateurs de films….Même au sein d’une famille, lorsqu’une femme ou un homme est fidèle à son partenaire  dans les pays syphilisé pardon civilisé cela est considéré comme un fait unique et sans pareil et il sera l’objet de plusieurs films, poèmes….mais chez  nous c’est le contraire, la fidélité est la norme tandis que la trahison est tellement minime que tout le monde est choqué si cela arrive !

 

 

Je t’offre ces beaux blagues car tu m’as fait rire de parler d’un certain Qardawi que je ne prends même pour Musulmans !

 

Un jeune garçon entre dans une pharmacie et dit au pharmacien : "Bonjour, pouvez vous me donner un préservatif. Ma copine m'a invité à dîner ce soir et je crois qu'elle attend quelque chose de moi". Le pharmacien lui donne le préservatif et quand il va sortir, le garçon se retourne et lui dit : " Donnez-moi encore un autre, parce que la soeur de ma copine est très mignonne elle aussi, elle croise toujours les jambes de manière provocante quand elle me voit et je crois qu'elle aussi attend quelque chose de moi. " Le pharmacien lui donne un second préservatif et quand il va sortir le garçon se retourne et lui dit de nouveau : " Tout compte fait, donnez m'en encore un autre parce que la mère de ma copine a de beaux restes et quand elle me voit, elle fait toujours des allusions... Et comme elle m'a invité à dîner, je crois qu'elle attend quelque chose de moi. " Au dîner, le garçon est assis avec sa copine à sa gauche, la soeur à sa droite et la mère en face de lui. Quand le père arrive, le garçon baisse la tête et se met à prier: " Seigneur, je bénis ce dîner, merci pour ce que tu nous donnes.... ... blabla bla......... "Après une minute le garçon est encore en train de prier : "Merci Seigneur pour ta bonté..... bla bla bla." Dix minutes passent et le garçon prie encore, toujours avec la tête baissée. Ils se regardent tous très surpris et la copine plus encore que les autres. Elle se rapproche du garçon et elle lui dit dans l'oreille : " Je ne savais pas que tu étais aussi croyant " Et il répond : " Je ne savais pas que ton père était pharmacien !" 

 

Un homme entre dans une pharmacie pour acheter un préservatif et sort en riant tel un hystérique.
Le pharmacien pense qu'il est un peu fou. Mais il n'y a pas de loi qui empêche les fous d'acheter des préservatifs!

Le jour suivant, l'homme en question revient, toujours pour acheter un préservatif et quitte la pharmacie toujours en riant. Cela commence à piquer la curiosité du pharmacien: Qu'est qu'il y a de drôle à acheter un condom?

Alors il appelle son assistant et lui dit:
"Si jamais cet homme revient, je veux que tu le suives pour savoir où il va."

Le jour suivant, l'homme rieur est de retour. Il s'achète un préservatif et sort, toujours en riant.

Le pharmacien demande à son assistant de le suivre.

Une heure plus tard, l'assistant est de retour.

"L'as-tu suivi, où est-ce qu'il va comme ça, en riant ?" demande le pharmacien.

L'assistant répond : "Chez vous."
 

 

    

 

 

 

Publié dans Islam et femmes

Commenter cet article