Le but, hier comme aujourd’hui, est d’inspirer la moquerie et la répugnance envers l'Islam.

Publié le par Amoureuse d'ALLAH

Ce sentiment de supériorité perdure chez certains occidentaux d’aujourd’hui qui se considèrent comme les porteurs d’une civilisation universaliste et salvatrice ; ils ne comprennent pas pourquoi les musulmans peuvent continuer des pratiques liées à une croyance méprisée et « obscurantiste » et rejettent la vision unique et assimilatrice généreusement proposée.

Pour un nouveau monde

La nouvelle islamophobie essaie de réveiller cette peur archaïque, refoulée de l’histoire pour ramener à la surface l’univers du moyen âge avec ses horreurs, ses tribunaux de l’Inquisition et ses croisades. Les nouveaux prêcheurs , médias, journaux et politiques, encadrent la population et la mobilisent en masse. Ils conditionnent les citoyens, créent artificiellement des opinions et préparent le terrain pour de nouvelles horreurs. Pour convaincre les réticents, ils réutilisent les mêmes armes intellectuelles forgées aux XIIe-XIIIe siècles. Rien ne diffère des ouvrages polémiques anti-islamique du moyen âge. L’auteur anonyme de Liber denudationis et Pierre Alphonse aux XIe-XIIe siècles mettaient l’accent sur les mœurs sexuelles des musulmans , le mariage du prophète avec Zayneb, la polygamie, la lapidation, le port de vêtement et une diabolisation générale des musulmans. Le but, hier comme aujourd’hui, est d’inspirer la moquerie et la répugnance envers cette religion « arriérée » et « obscurantiste », mais certainement gênante.

Parmi les polémistes de notre époque, on trouve des sionistes islamophobes jouant le rôle des pompiers pyromanes et soufflant violemment sur les braises de la haine ravivant ainsi les vieux démons de l’europe. Depuis les attentats du 11 septembre et surtout après le déclenchement de la seconde Intifada, le milieu sioniste a exprimé, de façon incontrôlée, une aversion profonde et explicite de l’islam. Ces inconditionnels d’Israël qui, jusqu’alors empoisonnaient l’opinion publique par des mensonges au sujet de la Palestine et des palestiniens, profitent de cette occasion pour vomir leur haine de l’islam et des musulmans en se faisant passer pour des défenseurs de la République et de la laïcité, ce qui n’est qu’une fraude de conscience comme l’a souligné Denis Sieffert dans « Antisémitisme : entre réalités et manipulations ».

Derrière la querelle du port du voile se cache la forêt où germe une intolérance croissante et une poussée fiévreuse de l’islamophobie et de l’exclusion. Cette intolérance annonce les prémices d’une véritable catastrophe si l’on n’y prend pas garde. En cas de grave crise, économique ou autre, on pourrait passer à une inquisition moderne avec des persécutions institutionnelles et pourquoi pas des épurations ethniques. Ce ne sont que des spéculations alarmistes, me diriez-vous, ce n’est pas aussi sûr que cela. L’histoire est là pour nous le rappeler.

Publié dans Islam et vie

Commenter cet article