C’était une maman…Suite

Publié le

 

Seule, elle continua sa vie, heureuse d’avoir élevé cet homme si magnifique ! Elle le guetta, lorsqu’elle sentait l’envi de le voir. Lorsque sa santé lui permettait de se déplacer.

 

 Ah ! Comme elle se sentait heureuse en voyant son âme, sourire avec ses collègues de travail, mais, dans la voiture…une femme et un bébé attendent !  Elle a compris, c’est sa femme et son fils, elle est très heureuse d’avoir vu son petit-fils, même si ce n’est que  de loin.

 

Quelques mois plus tard, ses maux continuent, elle tomba grièvement malade, elle sent que sa vie est sur le point de s’achever, qu’il ne lui reste que quelques jours...peut-être que quelques heures ! Elle décida alors…alors, d’écrire une lettre à son fils, lui demandant pardon…Elle confia la lettre à une voisine, lui priant de ne la poster qu’après sa mort.

 

Après un mois, la femme mourut, la lettre fut postée, le bel homme la reçoit, maintenant, après des années de séparation volontaire :

« Mon fils, je t’ai toujours appelé mon âme, tu sais pourquoi ? Parce que tu es mon âme ! Tu étais ma chère mère que je n’ai jamais vue, mon père qui est mort quelques années plus tard, ma joie qui  m’a visité avec ta naissance, après la mort de ton père, ma joie qui m’a  quittée suite à ton départ.

Mon âme, je dois te dire une chose concernant la borgne. Un jour, à l’âge de quatre ans, j’étais occupée dans le ménage, à la maison, tu étais dans ma chambre dans le deuxième étage, tu dormais comme un ange, lorsque tout à coup tu t’es réveillé et  tu as essayé de me rejoindre, si vite que je n’ai pas pu t’aider… tu es tombé de l’escalier, du haut en bas. Oh ! Mon âme, je ne voulais jamais me rappelais ce jour-là. Tu as failli perdre ton œil, alors, j’ai demandé aux médecins d’enlever le mien pour te le placer afin que tu grandisses comme les autres enfants du monde, joli, magnifique…mon âme !

Maintenant, je t’informe seulement qu’au moment que tu lises ces mots, je ne suis plus dans ce monde, à Dieu, mon âme. »

 

A ce moment même sa femme lui dit : « Quand est-ce que nous allons visiter ta mère ? Tu me l’as promis ! J’ai toujours aimé voir la femme qui m’a offert mon trésor, je suis prête à devenir sa servante, rien que pour te faire plaisir. »  

 

  

Publié dans Islam et famille

Commenter cet article

Amoureuse d'ALLAH 09/01/2010 13:59


Salam alaykom
Bienvenu dans mon blog! Vous savez, je ne peux pas trancher, mais je l'ai entendu d'un cheikh à la télé, c'était pour illustrer le rôle des mamans dans la vie, je verrai enchaALLAH


Ptitetribue 09/01/2010 13:38


Quelle histoire ! Est-ce une histoire vraie ?